EPPO Platform
on PRAs

RAPPORT d'appui scientifique et technique de l'Anses relatif au risque Banana streak virus (BSV) en cas d'introduction de vitro-plants de bananier plantain issus respectivement de bananiers plantains originaires des DOM

Description

La culture du bananier plantain hybride interspécifique Musa accuminata (A) et Musa balbisiana (B), AAB a toujours fait partie des productions traditionnelles de l’agriculture antillaise en étant plantée seule ou en culture associée dans les jardins créoles. Dans ce système de petite agriculture familiale, les agriculteurs ont toujours replanté en utilisant des rejets de bananiers de la propriété. Cette banane légume très appréciée des consommateurs pour ses qualités gustatives, connait depuis quelques années, une forte augmentation de la demande. Celle-ci a été induite notamment par les politiques régionales de lutte contre l’obésité et des restrictions dans la culture des tubercules tropicaux dans des sols contaminés par le chlordécone. C’est dans ce contexte que la culture du bananier plantain s’est progressivement spécialisée en passant du jardin à des parcelles en monoculture de surface significative. La mise en place de ces parcelles est faite à partir de rejets prélevés sur des bananiers n’offrant aucune garantie sanitaire. Mis à part les problèmes liés à l’hétérogénéité des rejets, les producteurs de bananes plantains sont confrontés dès le deuxième ou le troisième cycle de culture à un impact marqué de parasites telluriques (nématodes et charançons). Faute de méthode de lutte performante, les bananiers dépérissent progressivement et la replantation devient alors nécessaire. A l’instar de la filière bananière Cavendish destinée à l’export, les producteurs de bananiers plantains demandent à pouvoir bénéficier d’un matériel végétal de base tel que le vitro-plant qui apporte des garanties sur la qualité et l’état sanitaire. Deux questions sont posées par la saisine :
- Une première question porte sur l’efficacité du schéma de production de vitro-plants de bananier plantain vis-à-vis du risque d’infection par le Banana streak virus (BSV). Ici, il s’agira de savoir si l’application du schéma proposé va changer les conditions sanitaires de culture du bananier plantain.
- La deuxième question porte elle sur le risque de contamination par le BSV des bananiers de type Cavendish à partir de vitro-plants de bananier plantain, infectés suite à l’activation des séquences virales endogènes (eBSV) au génome Musa balbisiana.

Organisms

  • Banana streak virus

Hosts

  • Musa

Files

Type File Size
Other Link to file

PRA Area

  • French Guiana
  • Guadeloupe
  • Martinique
  • Mayotte
  • Reunion