EPPO Platform
on PRAs

AVIS et rapport de l'Anses relatifs à "Demande de réalisation d’une hiérarchisation des mouches Tephritidae les plus menaçantes pour les zones tropicales ultra-marines et notamment La Réunion" - Rapport Zone: La Réunion

Description

La Direction de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt (DAAF) de La Réunion a fait part à la Direction Générale de l’Alimentation (DGAL) de ses interrogations quant aux risques phytosanitaires importants liés à l'introduction de mouches des fruits exogènes devenant trop souvent de nouveaux ravageurs pour les cultures locales.
En juillet 2012, le réseau d'épidémiovigilance local et les nombreux travaux de recherche du CIRAD ont confirmé que seules neuf espèces de Tephritidae d’importance économique sont présentes à La Réunion.
Afin de maintenir ce bon niveau phytosanitaire, l'arrêté préfectoral n°2011/1479 du 30 septembre 2011 (Annexe IV : 11) demande notamment à ce qu'il soit attesté que les fruits importés soient originaires d'une région connue comme exempte de Tephritidae (à l'exception des neuf espèces déjà présentes localement), ou aient été soumis à un traitement adéquat (ce qui en pratique est souvent incompatible avec la fragilité des fruits). Le grand nombre d'espèces de Tephritidae et leur large répartition mondiale font que les services certificateurs, aussi bien les SRAL en métropole que les services phytosanitaires des pays tiers, ont beaucoup de difficultés à apporter ces garanties.                     La DGAL a demandé à l’Anses, par lettre en date du 2 juillet 2012, de réaliser une hiérarchisation des mouches Tephritidae les plus menaçantes pour les DOM. L’objectif de la saisine est de répondre à deux questions :
1/- Afin de répondre à l'impératif de protection des cultures sans entraver inutilement le commerce et priver La Réunion de ses approvisionnements en fruits et légumes, quelles mouches des fruits auraient un impact significatif sur les cultures réunionnaises si elles étaient introduites ?
2/- Considérant les flux commerciaux entrant à La Réunion, quelles mesures aux frontières (y compris interdiction, certification sur l’origine, traitement post récolte) sont appropriées pour protéger le territoire des mouches qui seront identifiées au point 1 ?
Aussi dans ce contexte, il est demandé de procéder à la hiérarchisation des mouches Tephritidae non présentes à La Réunion, et de procéder de même dans les autres DOM tropicaux : Mayotte, Guadeloupe, Martinique et Guyane.

Organisms

  • Tephritidae

Files

Type File Size
Other Link to file

PRA Area

  • Reunion