EPPO Platform
on PRAs

Analyse de risque phytosanitaire portant sur la berce du Caucase

Description

La berce du Caucase, Heracleum mantegazzianum Sommier & Levier (Apiaceae), est une plante pérenne monocarpique. Cette plante exotique envahissante est maintenant interdite du fait de son inscription dans la liste du règlement n° 1143/2014 de l’UE. Elle est présente sur le territoire français, à des densités fortement variables en fonction des régions : déjà fréquente dans certaines zones climatiquement favorables, elle présente cependant toujours un fort potentiel d’établissement et d’augmentation de densité dans des zones à climat favorable ou moyennement favorable. Les zones méridionales et de basse altitude du territoire français, au climat plus doux et plus sec, sont peu favorables à l’établissement de l’espèce. Les entrées depuis l’aire d’origine (le Caucase) sont peu probables, mais les populations existantes en France ou dans les pays limitrophes constituent des sources notables de propagules. L’espèce envahit des milieux perturbés par l’homme ainsi que des milieux rivulaires, d’où elle peut se disperser par hydrochorie. En dehors de ces milieux rivulaires, la progression de l’espèce est relativement peu rapide, et la dispersion dépend des activités humaines (transport de terre, échanges de graines entre personnes, dispersion le long de voies de communications, etc.). Les impacts principaux sont liés aux phytodermatites, causées par le contact avec la sève. Les cas peuvent être graves, mêmes s’ils semblent actuellement peu fréquents à l’échelle du territoire français. La berce du Caucase présente aussi des impacts importants sur la flore et le sol, localement. Il est cependant peu fréquent que l’espèce envahisse des milieux naturels non perturbés. Le risque phytosanitaire engendré par la berce du Caucase est considéré comme inacceptable , et il est important de souligner l’obligation légale des États membres d’agir en vue d’enrayer la progression de l’espèce. Le système national de surveillance des espèces exotiques envahissantes devrait permettre de mettre à jour la distribution de l’espèce. De nombreuses méthodes de lutte sont disponibles, notamment pour éradiquer les populations considérées comme prioritaires (risque important de dispersion, exposition des populations humaines, etc.). Dans les cas où l’éradication ne serait pas envisagée, le contrôle aura pour objectif de contenir ou d’affaiblir les populations en épuisant la banque de graines du sol tout en empêchant la fructification.

Organisms

  • Heracleum mantegazzianum

Files

Type File Size
Pest Risk Analysis Download 4,02MB

PRA Area

  • France